AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Dim 6 Déc - 21:00

Toi qui me guideras

Baraka && Satoshi


⊳ music theme



La nuit avait été longue et la face sombre de la ville avait encore fait du grabuge. Il avait eu du monde dans les caniveaux ce soir-là, un énième règlement de comptes dans les pauvres ruelles de Goa. J'en étais attristé de voir cela. Je me demandais encore quand-est-ce que les gens arrêteraient de foutre la merde. La politique de la ville sur la question était douteuse, les campagnes de répression étaient de l'argent jetaient par les fenêtres, et même les interventions de la marine étaient plutôt louche. C'était vraiment triste de voir le monde partir comme ça.

Au cause de tout ça, je n'avais pas vraiment fermé l’œil de la nuit et le nombre de gâteaux que j'avais consommé pendant ce temps-là, m'avais retourné l'estomac et j'en finir la tête dans les toilettes. L'ennui était très mauvais pour moi, car j'avais tendance à clignoté, et cela, bien plus que raison. Au grand dam de mes hébergeures, j'avais eux tous ces gâteaux en entrant discrètement dans la cuisine de l'hôtel miteux que j'avais eux idée de fréquenter ce jour-là. La chambre était lugubre et les draps donnaient nettement plus l'envie de dormir sur le sol. Enfin bref, il ne fallait pas s'attendre à mieux dans un patelin pareille.

Le jour s'était levé après une nuit assez mitigé. Je débutai alors ma journée par rejoindre Roger que j'avais réussi à faire accepter par les propriétaires en leur demandant de le laisser dans l'arrière-cour de leur l'établissement. Par la suite, après avoir vidé une partie de ma bourse pour payer cette chambre pourrie, j'entrepris l'initiative de prendre un petit chocolat dans un café à trois pâtes de maison.

Marchant tranquillement suivie de Roger, les rues adjacentes au miteux hôtel étaient tâchées de sang à quelques endroits. L'altercation qui y avait eux lieux avait du être assez violente pour que je puisse l'entendre de l'intérieur de ma chambre. Continuant ma route sur quelques mètres, je vins alors à être détourné mon attention par un bruit provenant d'une ruelle à quelques pas de moi. Passant ma main sur ma hanche au niveau d'une de mes balles métallique, j'esquissai un regard intrigué, attendant que quelque chose en sorte. Après quelques que seconde, c'est un chat noir qui en sorti en trombe, poursuivant un rat bien potelé. Il s'agissait là d'une fausse alerte, du moins c'est ce que je pensais avant d'entendre un autre bruit émaner de la même ruelle.

L'aurore était trop tôt pour que quelqu'un de bien soit déjà sortit, de même le coin n’abritait pas que des anges, je devais restais très prudent, car un coup jarret pouvait toujours trainer dans les parages.








avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 6 Jan - 14:25


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  Le borgne venait de retrouver ce que beaucoup de gens pourrait qualifier de meilleure amie. Cette femme qu’il connaissait depuis des années et qu’il avait perdue de vue, elle était maintenant à ses côtés, prête à le suivre, pour de nouvelles aventures.

Mais avant ça, elle avait a priori des choses à régler sur cette île avant de partir. Du coup, elle avait donné rendez-vous à son ami sur le port vers le début de la soirée. Ce qui laissait à Satoshi presque toute la journée à passer, il devait se trouver une occupation pour faire passer le temps.

Il commença par marcher dans la ville, errant sans vraiment savoir quoi faire. Franchement, pourquoi est-ce que Mizu était partie toute seule en le laissant ici ? Maintenant, notre pauvre borgne s’ennuie à mourir. N’ayant pas assez de classe, il traînait dans les bas quartiers. Provenant d’une ruelle non lui de lui, il entendit des cris assez étranges. Poussé par sa curiosité, il décida d’aller voir.

En recherchant un peu à droite et à gauche, pour voir d’où venaient ses cris, il atterrit devant une toute petite ruelle, qui faisait la jonction de deux plus grandes. Il y avait dans cette ruelle une jeune femme, entouré de trois hommes. Pas besoin de réfléchir bien longtemps. La jeune femme était à genou, en pleure. Et y'avait juste à regarder les mecs pour comprendre que c’était une belle bande d’ivrogne complètement débile. Le borgne se sentit obligé d’intervenir et de foutre une bonne raclée à ces types. Mais c’est au même moment, qu’en se retournant, il vit quelque chose de spectaculaire.

Un cheval. OUAIS UN CHEVAL. Enfin plutôt, un mec sur un cheval. Enfin bref, c’est la même chose non ? Il était tellement excité de voir la bestiole, car au passage, c’était la première fois, qu’il hésitait vraiment entre courir aider la jeune femme ou courir pour voir le cheval. Oui, c’est sûr, je pense pareil, cet idiot est un vrai idiot. Toutes personnes normalement constituées auraient choisi la jeune femme. Dans la panique, il commença à faire signe à l’homme sur le cheval, avec sa main en l’air.

Satoshi Hééééééééééééé toi là, sur le cheval, viens m’aider !

Le cri qu’il venait de pousser avait attiré l’attention de la bande de déchets dans la ruelle. Ils se retournèrent vers le borgne, d’un air légèrement énervé. Je pense qu’il était en train de les déranger, le pauvre Satoshi. L’un d’eux sorti une dague de sa veste.

Ivrogne – Alors mon gars, qu’est-ce que tu r’garde ? T’veux que j’te défonce l’autre œil aussi ?
Satoshi Non mais les gars, attendez, vous allez vraiment voir un truc de fou !

De quoi il parlait le borgne ? Bah du cheval bien entendu !

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 6 Jan - 15:38

Toi qui me guideras
Baraka && Satoshi


⊳ music theme



Chevauchant d'un pat tranquille, j'avais sorti délicatement d'une de mes sacoches, mon arme de prédilection, une balle de métal. Jouant du poignet balle à la main, je m'étais engouffré avec sang-froid dans la sombre ruelle. Face à moi, il n'y avait rien, mais des bruits bien plus distincts provenait d'une autre ruelle à quelques pas devant moi. M'y engouffrant, je vis alors que quelques hommes s'étaient attroupés autour de quelque chose ou de quelqu'un, ainsi qu'un autre homme se trouvant bien plus en retrait des autres. Ne sachant pas sur quoi j'étais tombé, c'est après un vif coup d’œil et y portant une oreille très attentive, que je distinguai alors, une femme en sanglot. Elle était agenouillée au sol et se cachant la tête avec ces mains. Trois des quatre hommes étaient clairement bien plus imbibés d'alcool que veut la raison.

L'homme en retrait était bien plus près de moi et il vint à m'aborder de façon quelque peu rustre. Il semblait avoir des attentions louables au premier abord, car souhaitant mon aide.

L'un des ivrognes vint alors sortir des rangs et à menacer l'homme en face de moi tout en l'appelant le borgne.  Je ne compris pas réellement sur le coup ce qu'il voulait dire par-là, car je ne m'étais pas rendu compte que l'homme en question était réellement borgne. Ce dernier répondit du tac au tac comme quoi quelque chose de fou s’apprêtait à venir. Pour ma part, je ne compris pas plus que semblait le comprendre l'ivrogne au poignard. Ne cherchant pas plus loin, je passais à l'attaque.

Metal Shot !!

Tournant rapidement mon buste vers la droite et mon bras vers l'arrière, je revenais en avant et lançais alors rapidement ma balle sur l'ivrogne. Impulsant au dernier moment un mouvement de rotation à la balle grâce à mon poignet, celle-ci fila à toute vitesse en pleine face de l’assaillant. La balle de métal prit violemment contact avec sa joue gauche. Sous le choc de l'impact, sa tête se tourna en suivant la trajectoire de la balle, qui une fois arrivé au résultat, c'était déjà retourné vers ma main en rebondissant juste après le choc. Rattrapant la balle sur la trajectoire que j'avais rapidement définie, je m'en saisis et me remis en position offensive prête à en découdre avec les autres.

Au même moment, l'homme que j'avais alors fracassé de ma balle, c'était écroulé au sol lourdement sous son propre poids.


Je ne le dirais qu'une fois, laissez cette femme tranquille !!











avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 2:52


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  Non mais… WHAT THE FUCK ? C’est plus ou moins ce qui traversa l’esprit de notre grand idiot. Il n’en revenait pas de l’action que venait de réaliser le cavalier. Déjà qu’il était plus qu’impressionné par le cheval, voilà que maintenant, c’est l’homme dessus. C’était quoi se type, un magicien ? En l’espace de deux secondes, y’avait déjà un bandit à terre. Le truc, c’est qu’ils avaient l’air encore plus énervé maintenant.

IvrogneBande d’enfoiré ! Si c’comme ça, c’est terminé !

L’homme empoigna un couteau pour le brandir en l’air, la lame tourner vers le bas, droit vers la femme à genoux. Il était prêt à lui mettre un coup pour la tuer. Mais le borgne ne pouvait laisser cela se produire. Au moment ou l’homme commença à descendre le couteau, il bougea la main pour utiliser le pouvoir de son fruit du démon. Instantanément, l’homme avec le couteau s’arrêta net, sur place, il ne bougeait plus. Enfin… du moins, il ne pouvait plus bouger. Satoshi avait pris son contrôle, l’empêchant de tuer la femme. Un geste héroïque, me dirait vous.

Il commença alors à s’approcher des deux derniers hommes restants, d’un pas sûr, en souriant. L’un d’entre eux sorti un pistolet qu’il commença à pointer vers le borgne. Avec son autre main, il utilisa un fil pour couper le pistolet, pour ne pas qu’il tire. Ne comprenant pas d’où ça pouvait provenir, l’homme en question commença à être pris de panique. Satoshi en profita pour s’approcher et lui envoyer un coup de pied dans le torse. Il tomba à terre, le souffle coupé. Il se tourna alors vers le dernier des deux qui pouvait encore bouger.

SatoshiBon, maintenant, j’te laisse le choix de récupérer ton pote figé derrière moi et de partir en courant comme des lopettes ou alors, attaque moi maintenant, qu’on en finisse.

L’homme en face de lui était hésitant, on pouvait voir sur son visage qu’il était effrayé. Mais avec une peur comme celle-ci, un geste idiot et non voulut peut vite arriver.

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 10:58

Toi qui me guideras
Baraka && Satoshi


⊳ music theme


Je restais surpris de la vision qui s'offrait à moi. L'ivrogne que j'avais alors quelque peu bousculé décida de s'en prendre à la jeune femme. Du moins, il avait tenté de lui faire du mal, mais fut étrangement figé dans son geste. Je ne comprenais vraiment pas ce qui l'avait arrêté ainsi dans son geste.

La suite s'enchaîna rapidement, avec de même son lot de phénomènes inexplicables. L'un des autres ivrognes tenta alors d'abattre l'homme qui m'avait demande de l'aide avec un pistolet. Sans comprendre encore comment, son arme fut latéralement scindée en deux. Restant alors baba devant cette action, je n'étais qu'admirative et inquiet d'une action aussi étrange. L'ivrogne paniqua, quant à l'autre homme, lui semblait n'avoir aucun problème avec les évènements mystérieux s’étant produits. Était-il l'instigateur de ces étranges actions ? Peut-être bien que oui, mais je n'en étais guère certain.

En tout cas, l'homme s'imposa sur son agresseur, puis lança un ultimatum au dernier encore debout. L'ivrogne restant semblait complètement insensible aux événement passé. Cela sans nul doute sous le coup de l'alcool, celui-ci ne prit pas peur et se lança sur l'homme en face de moi. Réagissant au quart de tour, je relançais alors ma balle en direction de l'agresseur. Frôlant de justesse l'homme d'en face, la balle de métal arriva en plein face de l'assaillant. Le projectile touchant violemment le front de la cible, ce dernière vie, son corps perdre pied et s'écrouler lourdement.

Me saisissant de la balle revenant vers moi, je descendis du cheval et m'approchai de la femme. M'agenouillant devant elle, je lui tendis ma main avec l'intention de l'aider à se relever et lui dis alors.


Laissez-moi vous aider, vous n'êtes pas blessé ?

La robe de la femme était quelque peu déchirée et son corps écorché à quelques endroits. Ces blessures étaient sans nul doute dûs à une chute au sol, sans doute après une course effrénée pour fuir ces agresseurs. Je vins alors me saisir de mon autre main, une petite sacoche attaqué à ma ceinture, puis en sortie une lotion désinfectante et une compresse.

Tenez, je suis médecin, laissez-moi m'occuper de ces petites plaies, il ne faudrais pas qu'elle s'infecte.









avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 16:18


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  Encore une fois, c’était quelque chose d’incompréhensible. L’homme juste en face du borgne venait de prendre une sorte de balle métallique volante dans la face. Et au passage, cette balle n’était pas passée loin du visage du borgne. Le voilà le mauvais choix. Il n’avait pas voulu partir avec son pote, c’est dommage.

Il ne restait maintenant que l’homme figé par les fils à côté de lui, mais bizarrement, rien à faire, il l’ignorait totalement, comme s’il n’était pas là. Faut dire aussi qu’il ne représentait plus du tout une menace. Le cavalier s’approcha alors de la jeune femme pour voir comment elle se sentait. C’était tout à son honneur, un mec bien celui-là.

Un médecin hein ? Il faut dire que ce genre de docteur, ça ne court pas les rues. Le mec se balade sur un cheval, balance des balles de métal et en plus de ça, il peut soigner les gens. C’était comme noël avant l’heure pour Satoshi, lui qui cherchait des gens pour l’accompagner sur les mers. Mais il ne voulait pas tellement le brusquer, aussi en apprendre plus sur lui.

Il commença à soigner la jeune femme et le borgne posa ses fesses sur une caisse en bois juste à côté. Il sortit son paquet de cigarettes et en attrapa une puis la porter à son bec. Il l’alluma avec son briquet et cracha une première bouffée.

SatoshiVous allez bien mademoiselle ? dit-il en souriant, avant de tourner le visage vers l’étranger. Merci d’être intervenu, même si tu n’étais pas obligé. En tout cas, j’dois dire que tu sais faire une entrée. En plus de ça t’a un putain de cheval trop classe.

Il avait à peine eu le temps de finir sa phrase et le docteur de soigner la jeune femme, que deux soldats de la Marine, au bout de la ruelle, regardaient dans cette direction. Évidemment, une femme en pleure, les vêtements déchirés, avec deux hommes, enfin… trois si on compte la marionnette, mais aussi des mecs à terre de partout, j’vous explique même dans la situation dans laquelle ils étaient.

Soldat de la MarineVous deux, là ! Qu’est-ce que vous faites à cette jeune femme ?! Écartez-vous d’elle !

Là par contre, les vrais problèmes commençaient à arriver. Évidemment, une femme en pleure, les vêtements déchirés, avec deux hommes, enfin… Encore combattre, ou fuir en courant ?

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 17:40

Toi qui me guideras
Baraka && Satoshi


⊳ music theme


M'appliquant à la tâche, je nettoyai alors délicatement les plaies de la jeune femme qui avait accepté avec joie mon expertise. Cette dernière n'arrêtait pas de me remercier, ainsi que l'autre homme. En parlant de ce dernier, celui-ci avait pris place sur une caisse et c'était allumé une cigarette comme si de rien n'était. Il vint alors à commencer la conversation en prenant soin de s'inquiéter de l'état de la jeune femme. Celle-ci lui répondit qu'elle allait maintenant beaucoup mieux grâce à nous, puis ce fut à mon tour de lui répondre.

Malheureusement pour moi, j'eus à peine le temps d'ouvrir ma bouche que je fus alors coupé par une voix provenant de derrière moi. Sans savoir qui se trouvait derrière moi, je pouvais voir au regard du borgne que cela ne lui plaisait guère. Me relevant rapidement, je vins à tourner la tête avec un mouvement de chevelure à peine exagéré. Saisissant mon chapeau de ma main droite qui tenait encore le désinfectant, je vis alors qui était la personne m'ayant interrompue. Sans savoir qui se trouvait derrière moi, je pouvais voir au regard du borgne que cela ne lui plaisait guère. Me mordillant légèrement la lève inférieure, je me disais à moi-même que leur expliquer allait être compliqué.

À titre personnel, je n'avais pas d'antécédents avec la marine, du moins d'interaction violentes, quelques appelés à l'ordre niveau déjection sur la voie publique en raison du cheval, mais rien de plus grave à proprement parlé. Sachant déjà que pour une merde sur le devant d'une porte était assez compliqué à parlementé avec ces gens-là, une histoire de la sorte le serra bien plus. M'avançant doucement en rebaissant la main, je leur répondis.

Je suis médecin, cette femme viens d'être agressé par trois malheureux ivrognes, ceux sont eux qu'il faut arrêter.

Je voyais bien dans leur regard que je ne leur paraissais guère convainquant et pourtant, je ne mentais pas. Malheureusement pour moi, les choses s'envenimèrent avec l'aide de Roger qui à mon grand malheur se soulagea entre-temps sur la voie public. Bien évidemment, une mauvaise habitude qui revenait tout le temps refis son apparition.


À qui est ce cheval !! Les défections sur la voie publique son interdites !!

Soufflant lourdement pour afficher mon mécontentement, je dis alors à haute voix.

Roger c'est le cas de le dire tu fait chié !! En selle !!

Sachant le dialogue de sourd en perspective, je me saisis alors d'une balle dans chaque mains, puis  passai à l'offensive.

Metal Double Shot !!

Lançant mes bras vers l'avant, je lâchais avec effet mes deux balles vers les soldats. Ces derniers n'eurent même pas le temps de finir de décrocher leur fusils que les balles faisaient mouches. Sautant sur le cheval qui avait réagis au quart de tour, je montais alors dessus et rattrapais mes projectiles sans les voir arriver. Les raccrochant à ma ceinture je pris les rênes et m'excusai poliment auprès de la jeune femme.

Désolé pour le dérangement, mais ces hommes me couraient sur le chapeau. Dire que les chevaux ne peuvent plus faire comme ils veulent, c'est navrant. Prenez soin de vous et allez voir un confrère pour finir ce que j'ai commencé.

Tournant les rênes en direction des soldats encore à terre, je fis faire demi-tour au cheval et dit au borgne.

Ce fut un plaisir de collaborer avec vous, malheureusement je crois que je ne suis plus la bienvenue sur cette île.









avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 19:20


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  Bien évidemment, ce qui devait arriver, arriva. Même le cheval, en voyant ces idiots de la marine, ne pouvait plus se retenir. Est-ce que cette histoire allait encore nous attirer des problèmes ? Bien entendu ! Mais finalement, cet homme, avec sa magnifique chevelure, remonta sur son cheval et utilisa encore une sa technique avec ses balles pour mettre à terre les deux soldats de la marine. On en était débarrassé. Mais il fut surtout étonné de voir que le cavalier voulait partir si subitement. Plus le bienvenu sur cette île ? Le borgne ne l’était pas vraiment non plus.

SatoshiTu sais, j’crois que c’est la même chose pour moi. Il est grand temps de partir d’ici. Il se leva et jeta sa cigarette, puis l’écrasa avec son pied. Si je dois être totalement franc avec toi, j’ai quelque chose à te dire. J’dois rejoindre une amie au port, pour dire vrai, nous sommes des pirates. C’est p’tet effrayant dis comme ça, mais un mec comme toi, ça pourrait nous être vachement utile.

Mais il n’eut pas le temps de continuer son discours. Des renforts de la marine commençaient à arriver, suite à un appel d’un des citoyens, non loin de la ruelle. C’était vraiment le bordel, il fallait absolument fuir. La marine commençait déjà à nous encercler, c’était maintenant ou jamais. Le borgne s’approcha du cavalier, mais entre-temps, un bruit sourd de détonation avait retentit juste à côté. Un de ces idiots de soldats avait tiré avec un canon sur le cheval. Le boulet arrivé a grande vitesse en sa direction, mais juste avant l’impact, Satoshi utilisa ses fils pour trancher le boulet et ainsi sauver l’étranger.

Aussitôt et sans vraiment demander l’autorisation, il sauta sur le cheval, juste derrière le blondinet. Il le regarda en souriant et commença à rire.

SatoshiIl est p’tet temps de partir maintenant non ? On discutera de ma proposition au port si ça te dit !

La fuite, voilà la meilleure solution à l’heure actuelle, ils étaient beaucoup trop nombreux. En espérant aussi qu’ils n’allaient pas les suivre jusqu’au port.

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 20:53

Toi qui me guideras
Baraka && Satoshi


⊳ music theme


Le borgne se disait lui aussi n'être pas la bienvenue sur cette île, et à dire vrai, je comprenais. S'il est pirate comme il l'affirme, ce sont des personnes plutôt mal vues. De mon point de vue, je ne juge pas les gens en raison de leur étiquetes, mais de leurs actes. Ce borgne de par son acte, plutôt soucieux du bien-être de cette femme, ne devait pas être aussi mauvais que le sont généralement ceux que l'on appelle pirate. En réalité qu'est-ce vraiment un pirate ?

Enfin, la conversation coupa court, la raison, un afflux de marine à nos trousses. Ne cherchant pas une quelconque autorisation, le borgne sauta sur la croupe de Roger après nous avoir, de façon extremiste, sauvé d'un boulet de cacon portatif. Ne cherchant pourquoi ni comment, je fouettais violemment Roger avec les rênes faisant abstraction des paroles du borgne. Le cheval partis aux galops, fonçant dans l'agacement de marine nous barrant le chemin.


The Golden Rush

Fonçant éperdument sur les soldats, ces derniers commencèrent à prendre peur ? Ils dégagèrent le chemin sous la panique, puis au même moment, je tentais de donner quelques coups de pied au fuyard pour accentuer la peur dans les rangs. Grâce à cella, nous parvînmes à passer entre eux.

Suivant alors les instructions précédentes de mon nouveau co-pilote, nous prîmes le chemin vers le port où devait attendre une amie du borgne. Traversant les rues sous les cri surpris des passants, nous ne mîmes pas longtemps à atteindre les quais. Sous les indications du borgne, nous nous rapprochâmes d'une femme et nous stoppâmes à ces côtes. Me retournant vers l'homme derrière moi, je lui dis alors.

Je ne promet rien pour ce qui est de devenir pirate, mais je ne serais pas contre le fait de quitter cette île, donc où est votre bateau ?









avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Mer 13 Jan - 21:31


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  Y’a rien à dire, ce cheval, il est vachement pratique. En un rien de temps, les deux hommes étaient arrivés sur les quais du port. Le soleil commençait à tomber à l’horizon et le borgne savait qu’il devait se dépêcher à partir d’ici.

Il aperçu alors un peu plus loin, Mizuki, qui attendait assise sur un gros sac. Il commença a lever le bras et l’agiter vers elle, pour lui faire signe. Le nouveau compagnon du borgne posa alors la question par rapport à notre moyen de fuite, à savoir un bateau. Satoshi lui, attendait justement des nouvelles de son amie.

SatoshiOn va justement voir ça avec elle pour le bateau.

Il se retourna alors vers Mizuki, qui n’avait pas encore réagit en voyant son collègue et capitaine.

SatoshiMizuuuuuuuuuuuuu, j’suis la ! cria-t-il, sans la moindre discretion. Elle se leva et se rapprocha d’eux. J’ai ramené quelqu’un en route, c’est un mec bien.

La jeune femme regarda le cavalier, avant de lui tendre la main.

MizukiMoi c’est Mizuki, enchanté. Si tu ne le sais pas déjà, cet idiot, c’est Satoshi. C’est quoi ton petit nom à toi ?

Elle se tourna ensuite vers Satoshi pour continuer la discussion. Pendant qu’elle était en train de régler ses affaires, elle avait entendu des bruits un peu plus haut dans une ruelle. Elle était presque persuadée que ça venait de lui, il s’attire toujours un maximum d’ennui.

MizukiJ’imagine que la Marine ne va pas tarder à arriver hein ?
SatoshiTu me connais par cœur, c’est génial ! Sinon, il est ou notre bateau, comment on s’en va ?

Mizuki souleva le gros sac derrière elle. Quand elle le reposa au sol, devant les deux hommes, on pouvait entendre a l’intérieur comme un bruit de pièce. Elle ouvra légèrement le sac pour montrer aux deux hommes.

MizukiJ’ai récupéré ça d’une veille histoire de carte avec un bandit dans le coin. Il me devait un paquet d’argent ! Donc en gros bah… faut qu’on trouve un moyen de partir pour Shell et avec ces berrys, acheter un bateau.
SatoshiDonc, tu veux dire que là, on est planté sur ce quai ?
MizukiC’est exact. Quelqu’un a une idée ?


Apparence de Mizuki:
 

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Jeu 14 Jan - 12:02

Toi qui me guideras
Baraka && Satoshi


⊳ music theme



Arrivé au port, la conversation s'ouvrir avec la jeune femme. Elle ce présenta à moi sous le nom de Mizuki et présenta le borgne comme ce prénommant Satoshi. Par politesse, je luis tendis la main et la salua avec courtoisie.

Barack Baraka enchanté, médecin animalié à mes heures perdus et voici mon compagnon Roger, Jolly Roger.

Sur mes mots, Roger secoua la tête en signe de salutation. Descendant du cheval, je regardais au loin pour voir l'avancement des troupes à nos trousses. Il n'y avait encore personne à l'horizon, mais ce ne serait tardé. En parallèle, je tendis l'oreille sur la discutions qui semblait relativement bien se connaître et qui avait selon leur dire déjà eux quelques contentieux houleux avec les forces de la marine.

Au fil de la conversation, je compris rapidement qu'il n'avait alors pas encore de bateau à leur disposition. La jeune femme soulevant la question d'une potentiel idée pour fuir, je pris la parole intrigé.

Comment ça vous n'avez pas de bateau ? Vous êtes des pirates ou pas ? Vous avez même pas d'équipage, rien ? Mais vous êtes malade ? Comment on va pouvoir fuir les soldats à nos trouse ? Je pense pas que vous allez pouvoir acheter un bateau dans les minutes qui arrivent, donc faut en trouver un, je sais pas, en voler un peut être, mais on doit faire vite !

Tout a coup, mon attention fut attiré par un bruit lourd de pas provenant de certaines rues non loin de nous.

Ils arrivent, retenez les, je vais trouver un bon bateau pendant ce temps.








avatar

Rapport du Cipher Pol
Niveau: 9
Expérience: 50/75
Berry's: 95.000
Nouveau
Nouveau
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi] Ven 15 Jan - 0:15


  Toi qui me guideras
 
 
Barack et Satoshi sont dans un RP ~  

 

  L’étranger venait de se présenter sous le prénom de Baraka. Il venait également d’expliquer que sa spécialité, c’est d’être médecin, mais aussi un vétérinaire. Il présenta ensuite son cheval, Jolly Roger. Un bien jolie pour un peut-être futur pirate.

Mais finalement, quand il apprit qu’ils n’avaient pas de bateau, il donnait l’impression d’avoir perdu son calme. Voir même de s’énerver légèrement. En même temps, il n’avait pas tout à fait tort, Satoshi et Mizuki n’avaient aucun moyen de fuir, quel plan de génie !

Le borgne se rapprocha du blond à la chevelure d’ange et lui tapota l’épaule avec sa main, tout en rigolant.

SatoshiTu sais, pirate, c’est surtout une étiquette qu’on nous colle. Mizuki et moi, on faisait partie du même équipage autre fois. Le vieux, notre ancien capitaine, est mort en se sacrifiant pour nous, pour qu’on puisse fuir. Il alluma une nouvelle cigarette et s’appuya contre un poteau en bois. Finalement, on va suivre ses traces en quelque sorte. J’en ai déjà parlé avec Mizuki, elle veut me suivre dans ce périple. On est pas des méchants loin de là, je pense que tu t’en feras une opinion par toi-même bien assez vite hein ! Nous tout ce qu'on veut, c'est être libre, vivre une aventure qu'on se souviendra toute notre vie.

Il termina sa phrase et regarda vers l’entrée du port. Un bon groupe de la marine arrivait pour eux, pour les capturer. Baraka demanda au borgne de les retenir, le temps qu’il trouve un bateau. Il fallait maintenant passer au chose sérieuse. Il se leva et jeta sa cigarette en direction des soldats. Directement après, il enchaîna avec sa premiere attaque.

SatoshiTiger Claw !

Il fit alors le geste d’une patte de tigre voulant griffer sa cible. Des fils suivant ses doigts, les trois premiers soldats de la marine étaient à terre, couper au niveau du torse. Il se tourna sur sa gauche et positionna son bras tendu, avec la main en forme de pistolet.

SatoshiFinger Shot.

Il tira, en partant de son doigt, trois balles de fils, en direction des soldats. Il en toucha deux dans l’action, qui furent frappé aussi violemment qu’une balle de pistolet. Mais le borgne fut surpris par un soldat qui arriva discrètement derrière lui, en brandissant une épée. Il était à la merci de celui-ci, impossible de bouger ou d’esquiver. Soudainement, un léger bruit de sabre se fit entendre.

MizukiIttoryu : Iai, Rashōmon

Sans même la voir bouger, avec un geste éclair, elle dégaina son nodachi et le rengaina directement, tranchant l’homme, juste devant, histoire de sauver son capitaine. Une technique vraiment spectaculaire, que la jeune femme adore utiliser.

SatoshiMerci ma belle, j’te revaudrais ça.
MizukiComme toujours …

Le borgne et la samurai continuaient de combattre, jusqu’à ce que Baraka les appelle, pour les prévenir qu’il avait trouvé un bateau. Juste avant de partir, Satoshi utilisa son Finger Shot pour tirer quelques balles de fils, comme tir de couverture.

Les deux pirates grimpèrent dans le bateau, réussissant enfin à s’enfuir de la Marine. Il était grand temps de mettre les voiles pour l’île de Shell et de trouver un bateau à acheter !


END

 
  UmiBwack sur Epicode.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Toi qui me guideras [Baracka & Satoshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Satoshi Urushihara et Mie Takasse - Dark Crimson T2
» gallery de satoshi et invention couleur shiney
» OriginalS/NamelessS/PalletS (Green/Blue/Shigeru x Red/Satoshi)
» Kodomo: Pokémon Zoroark - Le Maître des Illusions [Tajiri, Satoshi ; Sonoda, Hideki & Inoue, Momota]
» PokéShipping (Satoshi x Kasumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Refresh :: Zone d'Administration :: Les Blues :: East Blue :: île de Dawn / Royaume de Goa-
Sauter vers: