AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Par delà les montagnes... [Solo, Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Par delà les montagnes... [Solo, Event] Mer 13 Jan - 16:12

Yasuo a écrit:



La montée


Mon dernier affrontement m'avait laissé dans un piteux état, mais j'avais tout de même réussi à m'enfuir avec le corps de ma cible principale. Il fallait que je comble mes lacunes physiques, mon pouvoir me permettait d'avoir une excellente défense quasiment impassible ,mais quand il s'agit de combattre au corps à corps mon ennemi me donne énormément de fil à retordre. Récupérant mon argent dans une des boutiques de Gaspard, je pris le temps de demander des informations sur un endroit où je pourrais apprendre un art de combat  pour mieux me défendre. Gaspard connaissait énormément de choses pour un nain et il pris le temps de m'appeler sur mon escargophone pour me filer quelque tuyaux.

"Alors mon bonhomme ! Félicitation pour ta première prise, bienvenue dans les affaires ! Pour répondre à ta question parce que je suis de bonne humeur, tu peux aller dans l'île du Karate à South Blue ou bien chercher le dojo légendaire de Shimotsuki. La plupart de gens pensent qu'il à fermer mais on ne me la fait pas à moi ! Bon je te laisse j'ai des affaires à faire tourner moi ! "

Le choix était vite fait, je n'étais pas loin de Shimotsuki. Et puis si le dojo est réputé légendaire c'est que les maîtres doivent faire parti des meilleurs. A peine ai-je eu le temps de prendre à boire que je reprenais déjà la route. J'étais vachement mal en point ,mais je ne pouvait pas perdre de temps. Une petite brise soufflait en mer, ce qui m'arrangeait vraiment au vu de mes conditions. Je pris le risque de faire une petite sieste dans mon embarcation, je ne pense pas que le bateau aller changer de cap. Le vent ne tourne que très rarement dans ces conditions, je l'avais appris au royaume. A mon réveil l'île était en vue, c'était impressionnant : cet endroit semblait comme être hors du temps, protégé par une chaîne de montagne tellement haute qu'on ne voit pas les sommets au travers des nuages. Je me sentais tellement minuscule et insignifiant comparé à ce décor, la nature était vraiment une force au-delà de tout ce que l'on pourrait atteindre.

Débarquant sur l'île je marchais assez lentement pour observer ce paysage simple et reposant. Je me disais que j'aurais bien voulu vivre ici étant jeune, j'aurais peut être échappé au destin que l'on avais choisi pour moi. Mais ce qui est fait est fait, je ne pouvais plus reculer avant d'avoir atteint mon objectif.  Une charrette me sorti du monde des songes en m'obligeant à m'écarter. L'homme qui était dessus était assez âgé, je pense que j'allais pouvoir lui demander ou trouver le dojo que je recherchais.

"Bonjour, je suis à la recherche du Dojo de Shimotsuki sil-vous plait. "


Le vieil homme me dévisagea, il semblait hésiter à me donner ma réponse puis il se mit à sourire.


"Je suis désolé, le gouvernement à fermé tout les dojos ici. Il ne reste plus que des ruines dans la montagne mon enfant. D'ailleurs je vais poser une offrande au Sanctuaire de Shimotsuki dans les montagnes. Aurait- tu la gentillesse de m'accompagner car l'endroit est vraiment dangereux."


J'hésitais, si l'homme disait vrai je n'avais rien à faire ici. Mais Gaspard m'assura qu'un dojo était encore ouvert. Puis vu que l'homme semble bien connaitre les montagnes je pourrais peut êtreêtre lui faire cracher le morceau là haut. C'était décidé j'allais accompagner le vieux monsieur. D'un geste de la tête j'acceptais sa proposition et nous nous mettions en route. Je discutais avec le vieil homme au sujet de ses dojos, il me disait qu'ils faisaient la fierté et la renommé de l'île, tous les épéistes venaient de tous les coins du monde pour s'entraîner dans ces dojos. Moi qui pensais que j'allais m'entraîner à un art martial, l'idée de devenir épéiste ne me déplaisait pas au contraire.  Enfin il fallait avant tout que je puisse trouver le fameux dojo. L'homme me raconta qu'au moment de l'instauration du gouvernement mondial, ils firent fermer tous les dojos ayant peur du danger qu'ils pouvaient créer.  Il me demanda aussi pourquoi je cherchais ces dojos. Je répondis simplement que je voulais apprendre à manier une épée et que l'on m'a conseillé cet endroit.

Cela faisait quelques heure que nous marchions dans la montagne et une brume assez fine laissait penser que nous étions déjà assez haut. Mais le vieil homme disait qu'il y avait encore de la route jusqu'au sanctuaire de Shimotsuki. La route était assez escarpé mais ce n'était pas non plus très compliqué de monter, le chemin à été aménagé pour conduire jusqu'au anciens dojos. Les heures passèrent et il allait bientôt faire nuit, le vieil homme me disait qu'il y avait un abri conçu exprès pas très loin d'ici et que on devrait y être avant la nuit. Le chemin était assez grand et me donnait encore plus l'impression de n'être qu'un insecte sans défense dans cet endroit. La végétation poussait sans être affolante et on pouvait entendre quelques biches et autre animaux montagnard pousser leur cris. Nous arrivions à un embranchement quand nous entendions un cri plus apeurant que d'autre.

"Cela doit être un des monstres de la montagne, il faut faire attention. "

Je n'eu même pas le temps de répondre que j'entendis un objet fuser en ma direction à toute vitesse, j'ai eu le temps de me retourner pour apercevoir un couteau. Avec cette brume ce n'était pas pratique pour esquiver. J'utilisait donc mes pouvoirs pour tordre la direction de ce couteau et ainsi dévier sa trajectoire. Il y avait des bandits qui osait s'attaquer à un vieil homme se rendant au sanctuaire pour déposer une offrande ?

"Qui que vous soyez je vous conseille de laisser cet homme déposer son offrande si vous tenez à votre vie. "

Plusieurs homme venant de tout les côtés s'approchèrent de moi et pointèrent leur sabres en notre direction.  C'était le début des ennuis...

"Nous sommes les sentinelles du dojo de Shimotsuki et nous ne vous laisseront pas vous en sortir vivant ! "

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Par delà les montagnes... [Solo, Event] Ven 15 Jan - 0:05




Revelation


Les hommes en face de moi était donc des gardiens du dernier dojo de la légendaire île de Shimotsuki. J'avais quand même des doutes... Si l'endroit devait rester secret ce n'était pas très futé de dévoiler la position approximative du temple.  Pourquoi ne pas nous avoir observer depuis les montagnes et si jamais nous nous approchions trop ils nous attaqueraient. Enfin bref si c'est opposants serait prêt à attaquer un vieillard, le dojo ne doit pas avoir de très grandes valeurs... Pourquoi je m'en soucie moi !? J'allais leur mettre la pâtée et les forcer a me montrer le dojo. C'était ça mon plan et je pense que grâce à mes pouvoirs combattre des épéistes ce sera du gâteau.  Un des "gardiens" s'attaqua moi en sautant depuis la falaise pour tenter de me trancher en deux.  Effectuant un pas en arrière je touchais la lame sur le côté pour tordre son sabre et le rendre inoffensif, l'homme déconcerté dans son élan me laissa une opportunité que j'ai pu saisir directement, un gros coup de pied retourné dans les côtes et le premier ennemi était au tapis.

"Guidez moi jusqu'au dojo sans faire d'histoire."  

Les hommes baissèrent leurs armes, mon coup d'intimidation avait réussi. Les hommes se retournèrent et prirent la direction du sommet de la montagne.  La nuit n'aller pas tarder à tomber et il fallait vite rentrer au chaud. Un des prétendus gardiens ricana un peu avant de me pointer le vieil homme du doigts. Cela n'annonçait rien de bon.


"Tu peux venir mais ce Papi lui il doit disparaître, cela ne te pose aucun problème ?"


Pourquoi cela me poserait un problème ? Je ne connais pas ce type et tout ce que je veux c'est apprendre le sabre. Mais pourquoi je n'avais pas envie de le laisser mourir ? Pourquoi je n'arrivais pas à le laisser alors qu'il n'entrait pas du tout dans mes plans ? Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait... Quel était ce sentiment que je ne connaissait pas ? De la compassion ? De l'estime ? Je découvrirais tout cela plus tard, mon corps bougeait tout seul et j'empêchais l'homme trancher la tête du vieil homme en mettant ma lame entre les deux. Repoussant donc la proposition de l'homme j'avais abandonner l'idée d'apprendre l'art du sabre en sauvant le vieux monsieur. Provoquant ainsi la colère des hommes, celui qui venait de se relever hurla en se ruant vers moi.  Je me suis retourner vers le vieux et lui adressa un petit sourire :

"J'ai raté le dojo à cause de toi, tu m'en doit une ! "

Le soldat se ruant vers moi était plein de hargne, il avait surement mal pris la déculotté que je lui ai mise. Mais ayant toujours son sabre tordu je ne savais pas ce qu'il aller pouvoir faire contre moi. Je me suis donc rué a toute vitesse vers lui ce qui le surpris un peu, le désarmant d'un coup de pied sur sa main. Je me suis donc permis de pointer mon sabre vers sa tête pour enfin en finir. Au tout dernier moment je me suis ravisé et me contenta de pousser d'un petit coup de pied mon jeune adversaire au sol. Ensuite me retournant vers tout les soldats je pointait mon arme avec un regard qui voulais dire " A qui le tour ".  Quand soudainement, le jeune sabreur se leva et me donna un coup de sabre dans le dos, une attaque en traître qui aurait pu signer mon arrêt de mort... Si seulement le vieil homme ne c'était pas interposé dégainant un sabre et para son attaque aussi vite que l'éclair ! Mais qui était t'il enfin !? Il n'a pas du tout l'air d'avoir besoin de mon aide !

"Gin, sa suffit ! Le jeune homme est quelqu'un de bien il veux seulement apprendre. "


Je ne comprenais plus ce qu'il se passait, le vieil homme se retourna vers moi et me regarda l'air un peu gêné.


"Veuillez m'excusez, je me présente Nobunaga Sasuke, je suis le maitre du dojo de Shimotsuki. Je voulais connaitre vos réelles intentions, et vous semblez être quelqu'un de bien. Suivez nous. "

Nous continuons donc la montée mais tous ensemble cette fois, la nuit arrivait et le temps nous manquait... Nous étions vraiment très haut mais il n'y avait rien de plus que des montagnes tout autour, nous encerclant. Je crois bien que l'homme c'était trompé de route. C'était possible vu que l'endroit doit être bien caché il y a moyen de se perdre. Enfin le vieil homme me fit mentir dans la dizaine de seconde, il appuya sur un petit morceau de pierre ce qui eux pour effet d'ouvrir un passage sous terre. Il y avait un tunnel caché sous la montagne !

"Allez ! Nous serons bien au chaud dans le Sanctuaire."

Je me contentait de suivre le pas et de pénétrer dans l'enceinte du légendaire Dojo perdu de Shimotsuki.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Par delà les montagnes... [Solo, Event] Ven 15 Jan - 1:54




Une nouvelle essence  


Tout était surprenant ! Le vieil homme que je devais défendre ce trouve être celui qui aller m'apprendre à manier un sabre . Était-ce un hasard ? Je ne savais pas et de toute manière cela n'allait pas changer grand chose. Avançant lentement dans les dédales souterraines, je me permettais d'observer le décor et de poser des questions sur les événements qui ont fait que le Dojo subsiste encore. L'histoire était très compliqué, mais le gouvernement avait peur que les sabreurs formés ici s'allient tous un jour pour se révolter contre le gouvernement. C'était vraiment de la paranoïa infondé, les dojos de Shimotsuki semble tous respecter des valeurs correctes. Je pense qu'ils n'avaient pas le droit de faire mourir les traditions de l'île, c'était de l'abus de pouvoir. Plus je voyage plus cette bande d'accro du pouvoir me dégoûte, je voulais vraiment leur faire payer ce qu'il font autour d'eux et ce qu'ils m'ont fait. En particulier les gouverneurs qui se pensent au dessus du monde entier. J'était tellement plein de haine et de colère,  c'était difficile d'attendre ici sans rien faire. Mais ces derniers temps d'autres émotions commençait à prendre une petit place dans mon esprit et cela me troublait. Je ne savais pas ce qu'il se passait mais dans l'instant présent je m'en moquait, j'allais enfin pénétrer dans l'enceinte du dojo. C'était magnifique, une gigantesque place qui semblait perdu au milieu de nul part. Comme protégé par la nature en quelque sorte, l'architecture du dojo était quant à elle type de la région et semblait très ancienne. Comme si ce Dojo était déjà protégé du peuple depuis des lustres. Il était l'heure de ce coucher, les membres de la sectes me montrèrent un endroit pour dormir.

Le lendemain matin après la toilettes et le déjeuner nous allions enfin attaquer l'entrainement. Le Maitre Sasuke nous expliquait que un sabre n'est que le prolongement de l'âme, si nous même ne somme pas affûté notre sabre n'arriverait jamais à trancher quelque chose.  Au début je n'arrivait pas à comprendre ce que cela voulait dire, pour moi un sabre n'est qu'un outil pour tuer son ennemi. Notre objectif était aujourd'hui de tenter jeter une feuille en l'air et en donnant un coup de sabre dessus ne pas la trancher. C'était complètement impossible pour moi, je n'arrivait pas à comprendre comment c'était possible, mais pourtant le Maitre lui y arrivait très bien.  Sachant que je n'était pas la pour un long moment il s'approchait de moi pour me montrer des mouvements et m'expliquer le rudiments d'un sabreur." La force de l'âme est le chemin tranchant qui atteindra les ennemis de tes convictions. "Il fallait tout d'abord que je trouve mes convictions... J'avais cette soif de vengeance, la destruction du gouvernement. C'était cela mes convictions.  J'arrivais sans difficulté à réduire en charpie la feuille de papier d'un coup de sabre, ce qui étonna d'ailleurs le Maître. Il semblait un peu inquiet à mon sujet. A la nuit tout le monde était parti ce coucher, moi je me posait sur les marches du temple pour admirer la lune dans ce décor très spécial. Je n'arrivait pas à trouver le moyen de réussir l'exercice et j’espérais trouver des réponses.  D'un seul coup j'ai pu ressentir la présence du Maitre juste à coté de moi, je ne l'avais même pas vu venir.

"Tu sais Yasuo, je ressens toute cette haine et toute cette colère émanant de toi. Ton sabre aussi. Mais moi j'arrive à voir quelque chose de meilleur en toi, de plus puissant. Demande toi pourquoi tu avais décider de me sauver alors qu'ils auraient pu te montrer le chemin du temple.  Je sais que tu n'est pas quelqu'un de mauvais, tu n'a juste peut être pas eu de chance. Mais c'est le moment de rattraper, cherche au fond de toi tu trouvera quelque chose de bien plus intéressant ."  

Sur ces mots, il se leva et parti sans rien dire de plus. Pourquoi l'avais-je sauvé ? C'est vrai tout cela. Je n'en avais rien à faire de lui mais pourquoi ? Je n'allais tout de même pas laisser ces hommes tuer un vieil homme qui voulait respecter un rite sacré, ce ne serait pas juste. Juste... C'était le mot.  J'était en train de défendre quelque chose que je pensais juste.  Peut être que mon sabre ne me servirait pas qu'a tuer mes ennemis qui sait ? Peut être que je pourrais défendre quelqu'un à nouveau. Cette idée me plaisait bien étonnement. Ce n'était pas dans mes habitudes de défendre les gens. J'était plutôt le méchant d'ont on doit se défendre. Cet idée allait peut être engendré un nouveau moi, il fallait que je l'essaye. Utiliser mon sabre pour défendre un conviction, c'était cela la clé de ma force d'âme. Un sabre au service de ma conviction : La justice vraie et sans corruption.  Sortant mon sabre et une petit feuille je me suis remis à l'exercice toute la nuit. Au petit matin le Maître et les apprentis sortirent sur la place et la il on pu voir quelqu'un le sourire au lèvre et une feuille intacte.

"Pour la Justice !"disait-je avant de m'évanouir

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Par delà les montagnes... [Solo, Event] Ven 15 Jan - 15:59

Yasuo a écrit:



L'ennemi de mes conviction  


J'avais réussi l'exercice ! Et cela signifiait beaucoup de choses pour moi, j'avais trouvé quelque chose de plus profond en moi. J'essayait de me venger du gouvernement parce qu'il m'avait humilier et traité tel un moins que rien.  Mais je pense que au delà de mon mal à moi, je ressentait une haine envers toute cette institution. Cette haine était nourrie par ce sentiment que le ce gouvernement est injuste. Je ne pouvais plus les laisser faire de la sorte et je me devais de défendre le peuple. Bien que sais que ma vision de la justice n'est pas la meilleure, je pense que c'est celle qu'il nous faut. J'était décidé, j'allais honorer l'art du Maître Sasuke pour défendre ma vision de la justice. Un sabre n'est pas fait pour tuer un homme mais pour défendre des convictions.  Cela avait mis du temps à arriver dans mon esprit. Mais maintenant que c'était fait, j'allais pouvoir progresser beaucoup plus rapidement. Aussi bien en tant que combattant que en tant qu'homme.

Et maintenant que j'avais appris à synchroniser a peu près avec mon sabre. J'allais maintenant pouvoir tester ce que j'avais appris dans un combat.  J'allais affronter dans un duel contre le plus jeune élève du Maître : Gin.  Le même que j'avais envoyé valser dans la montagne. Malheureusement, le duel n'allait pas être aussi simple que la première fois : En effet c'était un duel au sabre et je ne pouvait pas utiliser mes pouvoir ni le reste du corps. Tout pour dire que je démarrer avec un sacré  désavantage. Mais je devais le faire et mettre en application ce que j'avais appris hier et ce que j'avais vu avec le maître. Nous étions tout les deux face à face, le vent soufflait un peu entre les failles de la montagne, on pouvait entendre un petit sifflement...



"Cela ne ce passera pas comme la première fois."

Après les salutation venait le moment de l’affrontement. Mon adversaire se rua sur moi pour tenter de me transpercer d'un seul coup. Réagissant directement, j'effectuais une parade toute simple en me décalant un peu sur le côté et en effectuant un geste du sabre du haut vers le bas pour abaisser son arme. Ce qui aurait pu marcher si mon adversaire n'avait pas pendant sa ruée, tournoyer autour de moi pour se retrouver dans mon dos. Il était très rapide, il accélérais de plus en plus chaque seconde c'était impressionnant.  Donnant des coups d'épée de tout les côtés j'avais du mal à parer toute ses attaques, et je finissait avec beaucoup de coups. Car j'avais oublier de préciser que le duel s'effectuait avec des bâtons de kendo.  Nous n'étions pas ennemis lui et moi alors pourquoi se combattre avec de vrais sabres ? Quoi qu'il en était le duel tournait largement en ma défaveur. Dépassé en technique et en vitesse, je ne savais pas quoi faire. Mon adversaire enchaînait les coups de tailles et d'estoc pour tenter de me faire vaciller,  je parais ses attaques tout en reculant sous sa pluie de coup. Quand soudainement je décidais de parer une de ses attaques et d'avancer d'un coup sur lui. Nous nous percutions violemment tête contre tête, aucun de nous deux ne voulait reculer face à l'autre. Les deux camps poussaient de toute leur forces pour montrer qui était le plus fort.

" Je ne céderais pas et tu finira sur le cul, mon pote ! "

Finalement nous poussions tellement fort que nous finissions par passer au travers, nous retournions chacun l'un vers l'autre pour nous regarder. Mais un petit détail me tracassa. Son bâton était tranché ! J'avais reussi à trancher un bâton avec un bâton ! Mon adversaire me regarda l'air dépité, mais il se rattrapa vite et attrapa son bâton de l'autre, à moitié coupé l'arme pouvait tout de même être utile.  Le combat allait reprendre enfin. C'était à mon tour d'attaquer, je me ruait sur mon adversaire en sautant à quelque mètres de lui pour lui faire une attaque sauté rapide !  Je venais de me rendre compte de mon erreur j'était déjà en l'air. Mon adversaire avait attendu que je sois le plus au possible pour effectuer un mouvement circulaire et parer mon attaque  et frapper ma main d'un coup sec. Il avait réussi à me désarmer ! Il enchaîna par un balayage  avec son bâton et en moins de temps qu'il fallait pour dire ouf, j'étais au sol.

"Perdu ! "

J'avais perdu. Tant pis... J'avais encore pas mal de chemin à faire pour devenir un vrai sabreur.  Gin, m'a relevé et nous avancions en direction du Maître Sasuke côte à côte.

"Vous avez bien combattu tout les deux. Je suis fier de vous. Gin tu est vraiment très talentueux et tu deviendra un sabreur d’exception. Quant à toi,Yasuo tu est quelqu'un de très spécial.  Je pense que ici tu à découvert plus que l'art de manier un sabre. Tu peux rester quelque temps avec nous je t'apprendrais quelques techniques de notre dojo. J'espère que tu nous fera honneur. "

Le maître avais raison, j'avais appris beaucoup plus que l'art de manier un sabre. J'avais appris beaucoup sur moi même, j'était en train de devenir un nouvel homme.

FIN

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Par delà les montagnes... [Solo, Event]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Par delà les montagnes... [Solo, Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une chasse aux oeufs [Solo ; Event Pâques]
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» Parc d'attractions Grand Huit et Montagnes Russes !!!
» Japan event clermont-ferrand 6-7 novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece : Refresh :: Zone d'Administration :: Les Blues :: East Blue :: Shimotsuki-
Sauter vers: